Ce lundi 17 juin s’est tenu, au Beffroi de Montrouge, la Convention annuelle du Pôle System@tic. Ce fut l’occasion pour le Pôle de présenter des innovations issues des résultats des projets qu’il a portés, mais aussi de dévoiler son Plan stratégique pour 2013-2018. Une prestation particulièrement réussie, fruit du travail de fond de l’équipe du Pôle System@tic, sous la présidence de Jean-Luc Beylat et la direction scientifique de Dominique Potier.

systematicLe Pr. Carlos Moreno est intervenu en début d’après-midi après Fleur Pellerin, Ministre en charge des PME, de l’Innovation et de l’Economie Numérique, et Anne Lauvergeon, Présidente de la Commission Innovation 2030.

***

La Ministre Fleur Pellerin a souligné, en ouvrant les débats de l’après-midi, l’importance que revêt la compétitivité par l’innovation pour le gouvernement auquel elle appartient, lequel entend susciter un véritable « choc par l’innovation » en créant notamment un Ministère dédié à cette problématique.

S’il est en effet entendu, pour le gouvernement actuel, que les éco-systèmes de l’innovation implantés sur le territoire français ne se dirigent pas depuis Paris, il est également clair, a-t-elle affirmé, qu’il faut aujourd’hui faire de l’innovation un « choix de société » pour l’avenir, en dépassant les peurs, les blocages, les conservatismes.

La Ministre a également rappelé le rôle central que jouent les pôles de compétitivité dans la création et l’animation des éco-systèmes innovants en France. Elle les a également invité à se mobiliser pour contribuer au « choc de simplification » que le gouvernement entend promouvoir en renforçant la lisibilité et l’accessibilité des très nombreux dispositifs et structures dédiés à l’innovation existants.

Fleur Pellerin a conclu en rappelant le « pouvoir transformant » du numérique, ainsi que le rôle déterminant qu’il jouera dans notre compétitivité future. « Il faut relever le défi du numérique, en particulier sociétal », a-t-elle martelé.

***

Anne Lauvergeon est ensuite intervenue par vidéo et a salué l’annonce de la nouvelle stratégie du Pôle. Elle a ensuite présenté les travaux menés au sein de la Commission Innovation 2030, qui réunit une vingtaine de personnes venues d’horizons extrêmement variés. « Comment peut-on faire des choix de concentration de certains moyens de l’Etat sur de grands sujets stratégiques pour mobiliser des forces importantes et créer des emplois nombreux », telle est la problématique sur laquelle réfléchissent à l’heure actuelle les membres de la Commission qu’elle dirige, l’objectif étant d’ « être efficace ensemble » à l’heure où l’on observe, de par le monde, un certain résurgence de l’Etat stratège.

***

systematicLe Professeur Carlos Moreno est ensuite intervenu pour présenter, en une vingtaine de minutes, sa vision globale des mutations urbaines à l’échelle internationale et les forts enjeux numériques qui y ont liés.

Explosion démographique, concentration urbaine, développement des mégalopoles à travers le monde, bouleversement des grands équilibres économiques : nous sommes à une période charnière, car le monde, incontestablement, change. Dès lors, comment construire une ville vivante, qui réponde aux besoins de ses habitants tout en étant résiliente ? Il s’agit pour y parvenir de répondre à un triple défi : celui de l’innovation sociale, de l’intelligence urbaine et de l’innovation technologique.

Selon Carlos Moreno, c’est l’hybridation numérique, par laquelle s’opère la convergence entre les mondes réel et virtuel via les plateformes de services, qui fera naître la ville vivante de demain, dans laquelle la technologie est au service des usages et de la vie.

Il est à noter enfin que le Président de System@tic, Jean-Luc Beylat, a clôturé la Convention en affirmant avec brio une nouvelle ambition du Pôle, qui se projettera désormais sur de nouveaux secteurs transverses comme la Ville – ceci afin d’aller de l’avant dans le développement d’un éco-système créateur de valeur par ses produits.