Nous retrouvons cette semaine une nouvelle chronique du Pr. Carlos Moreno en direct d’Hyderabad en Inde, où il participe au XIème Congrès de l’Association Mondiale des Grandes Métropoles, après avoir été à Malaga et Palma de Majorque pour prendre part à deux événements-clés sur la ville de demain.

Cher amis, chers lecteurs,

Je vous écris cette semaine depuis Hyderabad, en Inde, où se tient depuis le 6 octobre le XIème Congrès de Metropolis, l’Association Mondiale des Grandes Métropoles intitulé “Cities for All“. C’est pour moi un plaisir et un honneur d’avoir été invité à cet évènement important de la communauté internationale de la ville de demain.

Hyderabad – Cities for all : demain, des villes pour tous

Dans le monde urbanisé du XXIème siècle, alors que la géopolitique internationale connaît de profonds changements, l’Inde apparaît comme un pays majeur, puissance à la fois démographique, politique, économique, scientifique et technologique. Dans quelques années, l’Inde sera la première puissance démographique mondiale, dépassant la Chine et basculant dans une nouvelle période de son histoire avec un taux de population urbain supérieur à 50%.

Ce Congrès a réuni des délégués de 160 grandes villes du monde, représentant 30 % de la population mondiale. Ma présence ici représente donc un symbole fort, puisque du nord au sud et de l’est à l’ouest de la planète, je travaille en permanence avec la communauté internationale de l’intelligence urbaine.

Dans le discours d’ouverture du Congrès, l’ex-président de l’Inde, le Dr Abdul Kalam a lancé un vibrant appel pour le développement de villes vivantes, socialement inclusives, durables, équitables, dotées d’une culture et d’un esprit propres et plaçant la technologie du XXIème siècle au service des citoyens. Illustrant concrètement son propos, le Dr Kalam a confié le micro aux spectateurs présents dans la salle et a ouvert le dialogue depuis la tribune. Le temps manquant, il a pour finir donné au public son adresse mail personnelle afin de poursuivre les échanges !

Voici la présentation que j’ai donnée lors de la séance Smart Cities à laquelle j’ai participé :

L’Inde, des enjeux massifs et une vitalité exemplaire

Alors que j’écris ces lignes, le Congrès vient de se terminer. Nous avons eu l’honneur d’écouter le Président de l’Inde, Pranab Mukherjee, lors de la cérémonie de clôture. Ce fut, en tous points, un événement de très haut niveau et un moment important de rencontres avec les amis de la communauté internationale de la ville de demain. Au-delà du fait que le Congrès de Metropolis s’est tenu pour la première fois en Inde, à Hyderabad, les récents événements géopolitiques qui ont bouleversé ce territoire illustrent bien les changements que j’évoque souvent lors de mes interventions. Hyderabad est en effet la nouvelle capitale d’un Etat récent, le Telengana, issu d’un processus séparatiste avec l’Etat d’Andhra Pradesh (5ème état de l’Inde et dont Hyderabad sera également la capitale pendant 10 ans). Le Telengana réunit aujourd’hui 35 millions d’habitants et il est le 29ème état de l’Inde.

Hyderabad et son agglomération comptent à l’heure actuelle 7 millions d’habitants et devraient rapidement atteindre les 10 millions – il s’agit de la 10ème ville la plus peuplée d’Inde. La croissance accélérée et le développement technologique vertigineux que connaît Hyderabad sont un bon exemple de ces « villes globales » que nous voyons essaimer un peu partout dans le monde. La capitale est devenue, en quelques années, un « hub » puissant, avec une forte composante technologique. De grands groupes mondiaux du numérique s’y sont installés, comme Google, Dell, Oracle…. C’est aujourd’hui le premier centre de développement de Microsoft sur le continent indien, par exemple. La HiTecCity (Hyderabad Information Technology Engineering Consultancy City) où a lieu le Congrès de Metropolis, avec ses 60 hectares d’infrastructures de haute technologie, ainsi que la construction à proximité de la tour APIIC, haute de 450 mètres, illustrent ces changements. La nouvelle Silicon Valley indienne, concurrence de Bangalore, se développe vite. La présence de Tollywood, une très grande industrie de production cinématographique de l’Inde, contribue également à sa croissance économique, de même que ses autres activités économiques (textile, automobile, pharmaceutique…), génératrices du PIB de l’Inde.

Mais, comme beaucoup d’autres villes d’Inde, Hyderabad souffre de la pollution, du développement non contrôlé de l’industrie et de graves problèmes de gestion des eaux usées et des égouts. La croissance rapide de la ville, l’augmentation des niveaux de revenus et le manque d’un bon système de transport public ont donné lieu à une augmentation massive du nombre de véhicules privés qui causent des bouchons fréquents et sont à l’origine des taux très élevés de pollution dans la ville. Dans ce contexte, les fréquentes pluies ont des effets fortement perturbateurs sur le fonctionnement de la ville – constituant un bon exemple de la vulnérabilité urbaine à laquelle je me réfère souvent.

Avec la création, prévue pour 2015, d’un métro aérien et la présence de l’aéroport international le plus moderne de l’Inde, Hyderabad incarne bien toutes les facettes de celle que j’ai nommée la ville « multiple ». La capitale ambitionne de devenir non seulement un hub technologique sur le territoire indien, comme l’est Bangalore, mais aussi un hub mondial.

L’hackathon urbain auquel j’ai eu le plaisir de participer en tant que membre du jury durant le Congrès de Metropolis reflète bien la vitalité exemplaire de l’Inde. 300 équipes ont été constituées pour travailler sur différentes thématiques. Pendant le week-end précédent le Congrès, ces équipes ont produit des réalisations d’une grande qualité, qui a donné lieu à une présélection de 30 équipes suivie de la proclamation, le lundi 6 octobre, de 5 finalistes. Le gagnant a produit une contribution d’une grande originalité et d’un très haut niveau dans le domaine de la Santé : Doc’InBox. Ce fut pour moi un très grand plaisir de prendre part à ce jury présidé par mon ami et collègue Alfonso Govela de UN-Habitat et de voir le dynamisme, l’engagement et la qualité du travail fourni par ces jeunes – bel échantillon de cette ville vivante que j’appelle de tous mes vœux !

carlos-moreno-alfonso-govela

Foro Tikal : XVème Rencontre latino-américaine des Villes Digitales

Ces deux dernières semaines, j’ai eu l’opportunité de participer à plusieurs événements qui démontrent, d’une part, le dynamisme de la communauté de la ville, et, d’autre part, la réalité d’une nouvelle ère de changement dans notre monde globalisé, au sein duquel le centre de la vie se trouve bel et bien dans les villes.

Les 2 et 3 octobre derniers, j’étais ainsi à Malaga, aux côtés des acteurs de la ville de cette partie du monde, pour la Rencontre Latino-américaine de Villes Digitales, afin de réfléchir à l’impact des révolutions technologiques sur nos vies, notamment la révolution numérique. J’ai trouvé particulièrement intéressant que cette rencontre ait lieu de manière simultanée et dans le même lieu que le Forum Espagnol “Greencities et Developpement Durable”. L’hybridation, dont je parle souvent dans mes chroniques, s’incarne concrètement dans ce type de convergence. Car il ne s’agit pas seulement d’étudier la manière dont la technologie, l’hyper-connectivité et ses développements accélérés transforment nos vies. Il s’agit d’aller plus loin et de donner un corps et une présence transversale à ces développements dans toutes les dimensions de notre quotidien : sociale, économique, culturelle, environnementale. Ces quatre dimensions, auxquelles il convient d’ajouter une cinquième, la résilience de la ville, constituent en effet selon moi les 5 axes de travail essentiels de notre démarche.

La XVème Rencontre Latino-américaine de Villes Digitales, organisée par l’AHCIET (Association Latino-américaine des Centres de recherche et des Entreprises de Télécommunications) a été un grand succès. Je profite de ce billet pour remercier les organisateurs de leur invitation et du chaleureux accueil qui m’a été réservé. Pendant deux jours, 60 villes de 18 pays et 242 experts ont participé à des réflexions et des débats sur l’impact du numérique dans les espaces urbains et dans nos vies. Rappelons que la communauté ibéro-américaine, fort dynamique, représente aujourd’hui près de 600 millions d’habitants, soit 9 % de la population mondiale.

Le Forum Greencities et Développement Durable a réuni quant à lui 60 municipalités de 18 pays pour débattre d’un sujet essentiel : comment construire un avenir harmonieux entre la vie urbaine, les ressources énergétiques, l’intelligence urbaine et sociale et les apports de la technologie comme source de développement et de création de nouveaux usages et services citadins. Ce fut pour moi un grand honneur de participer, aux côtés du Maire de Malaga, à la séance d’ouverture de ce Forum.

TEDx Palma de Majorque : créons le futur !

En quittant Malaga, et avant de me rendre à Hyderabad, j’ai participé le samedi 4 octobre au TEDx de Palma de Majorque “Creando el Futuro“. Ce fut pour moi l’occasion de faire part, aux côtés de brillants collègues de la communauté scientifique espagnole, de ma vision de la Smart City Humaine à un public venu en nombre et motivé – le tout dans un format particulier que je trouve très intéressant.

Nous avons pu démontrer, grâce à la présence de spécialistes de domaines très divers (anthropologie, physique, sciences de l’éducation, santé, culture, art urbain, sciences sociales, et, par vidéo, bio- mécanique) que la transversalité apporte à nos réflexions une dimension essentielle pour comprendre notre monde dans toute sa complexité. Au-delà de l’apport de chaque spécialiste, ce qui importe, me semble-t-il, c’est le croisement des disciplines et les interdépendances qui se créent entre elles, ouvrant et transformant ainsi les esprits. Autrement dit : le tout vaut plus que la somme des parties ! L’axiomatique de la complexité nous démontre une fois de plus sa pertinence…

***

Au terme de ces beaux événements, je serai bientôt de retour à Paris pour quelques jours, avant de n’entreprendre un nouveau voyage de l’autre côté du monde, vers les deux autres continents émergents, l’Afrique et l’Amérique du Sud.

à la semaine prochaine,

Hyderabad, le 14 octobre 2014

 

Carlos Moreno

Mi crónica de este miércoles desde la India donde participo desde el 6 de octubre en Hyderabad al XI congreso de la Asociación Mundial de Grandes Metrópolis, METROPOLIS « CitiesforAll ». Es un placer y un honor haber sido invitado a este importante evento de la comunidad internacional. En un mundo urbanizado, en el siglo XXI de las ciudades y con una geo-política con profundas mutaciones, la India es un país continente, potencia demográfica, económica, científica, innovadora de la mas alta importancia. En pocos años la India será la primera demografía del mundo, superando a la China y además entrara en el periodo de su historia 50% de su población urbanizada.

En este congreso se reúnen representantes de 160 grandes ciudades del mundo correspondiendo a 30% de la población mundial. Es mas que un símbolo pues estamos en el corazón mismo de este tema que del Norte al Sur y del Este al Oeste del planeta estamos trabajando con la comunidad internacional de la inteligencia urbana.

En el discurso de inauguración el ex Presidente de la India el Dr Abdul Kamal, lanzo un vibrante llamado para el desarrollo de las Ciudades Vivas, socialmente inclusivas, sostenibles, equitables, con su cultura y espíritu propio y la tecnología del XXI Siglo al servicio de los Ciudadanos.  Fiel a este espíritu democrático y participativo, el DrKalam no solamente dio el ejemplo con su emocionante alocución sino que pasando al  acto, confió el micrófono a los presentes, abrió desde la tribuna el dialogo y el tiempo apresurando dio su email personal para continuar por esta vía!

Encontrara aquí el slideshow de mi ponencia en la sesión “Smart Cities”

En un lapso de pocos días tuve así la oportunidad de participar a varios eventos que muestran la dinámica no solo de esta comunidad sino que ilustran igualmente este nuevo periodo de cambios de este mundo globalizado y en el cual el centro de vida son las ciudades. La semana anterior el 2 y 3 de octubre estaba en Málaga para el Encuentro Ibero-Americano de Ciudades Digitales reuniendo a los actores de esta parte del mundo alrededor del impacto en nuestras vidas urbanas de las nuevas tecnología y la revolución digital en particular. Encontré particularmente interesante que este Encuentro fuera realizado de manera simultanea y en el mismo lugar con espacios compartidos con el Foro Español “Greencities y Sostenibilidad”.  La hibridación de la que hablo a menudo en esta columna tomo su expresión concreta en este tipos de convergencias. No se trata solamente de hablar de cómo la tecnología, la hyperconectividad y sus acelerados desarrollos transforman nuestras vidas sino de ir mas allá y darles cuerpo y presencia de manera transversa con las problemáticas concretas de nuestras vidas urbanas en sus expresiones cotidianas : sociales, económicas, culturales, ambientales, de resiliencia, que como sabe querido lector, son los 5 elementos centrales que considero debemos de manera permanente trabajar.

El XV Encuentro Ibero-Americano de Ciudades Digitales, organizado por la Asociación Iberoamericana de Centros de Investigación y Empresas de Telecomunicaciones,AHCIET, fue igualmente un gran éxito. Aprovecho para agradecer a los organizadores por la invitación y la calurosa acogida que me fue brindada. 60 ciudades de 18 países y 242 expertos  – ponentes participaron durante dos días a las reflexiones y debates sobre la visión, reflexiones y experiencias sobre el impacto del digital en los distintos ámbitos de la vida urbana. Claro esta con la perspectiva de las relaciones Ibero Americanas que representan un lazo particular de esta comunidad internacional de cerca de 600 millones de habitantes y del 9% de la población mundial.

El Foro “Greencities y Sostenibilidad” reunió 60 municipios de 18 países alrededor de este tema esencial, construir un futuro armonioso entre la vida urbana, los recursos energéticos, la inteligencia urbana y social y los aportes de la tecnología para el desarrollo y creación de nuevos usos y servicios ciudadanos. Fue igualmente un honor para mi haber participado junto al Alcalde de Málaga a la sesión de apertura de este Foro para intercambiar nuestras reflexiones de le que la construcción de la ciudad inteligente representa como oportunidad de transformación.

Saliendo de Málaga y antes de ir a Hyderabad había aceptado la invitación para participar en el TEDxde Palma de Mallorca “Creando Futuro” el sábado 4 de octubre.

Junto a brillantes colegas de la comunidad científica española e internacionalmente reconocidos tuve la oportunidad de compartir mi visión de la Smart City Humana con un publico numeroso, en este interesante formato de charla.

La presencia de especialistas en áreas diversas, la antropología, física, ciencias de la educación, salud, cultura, arte urbano, ciencias sociales y en modo video con bio mecánicos y testimonios de otros TED en el mundo, muestra como esta transversalidad aporta a nuestras reflexiones una mirada esencial en un mundo complejo. Mas allá de la especialidad de cada cual, lo importante es el cruce de disciplinas y las interdependencias que transforman y abren los espíritus.

El todo vale mas que la suma de las partes, dice esta axiomática de la complejidad y cada momento como este muestra su permanente validez.

El XI congreso de la grandes metrópolis y al mismo tiempo 30° cumpleaños de esta importante asociación internacional termina y en pocas horas tendrá lugar la ceremonia de clausura presidida por el Presidente de la India, Pranab Mukherjee.

No solamente ha sido un evento de muy alto nivel y punto de re encuentro con los amigos de esta comunidad pero mas allá el haberse realizado por la primera vez en India y en Hyderabad, capital de un reciente nuevo estado, Telengana, ilustra las mutaciones a las que me refiero ha menudo en mis distintas intervenciones. En efecto, el pasado 2 de junio un nuevo estado con capital Hyderabad ha nacido en India, salido de un proceso separatista en el estado de Andhra Pradesh. (5° estado de India y de l cual será también capital durante 10 años). Telenganareune hoy 35 millones de habitantes, es el 29°estado de India e Hyderabady su aglomeración con 7 millones de habitantes y una proyección de crecimiento rápida  à 10 millones es la 10ª ciudad mas poblada.

El crecimiento acelerado y su desarrollo tecnológico vertiginoso es un clásico ejemplo del desarrollo de estas ciudad globales. Hyderabad en poco años se ha convertido en un poderoso “Hub” de tecnología y se han instalado los primero grupos mundiales del sector digital, Google, Dell, Oracle. Es el premier centro de desarrollo de Microsoft en India por ejemplo.

El HiTecCity (Hyderabad Information Technology Engineering Consultancy City), con sus 60 hectáreas de infraestructuras y alta tecnología, – en donde tiene lugar el Congreso de Metrópolis- y la construcciónpróxima de la torre APIIC de 450 metros, la mal alta de India, para oficinas, ilustran estas mutaciones. La nueva Silicon Valley india, competencia de Bangalore, se desarrolla aceleradamente.

La presencia de Tollywood, tercera mas grande industria de producción cinematográfica de India, ha contribuido igualmente a su crecimiento económico, siendo hoy con sus otras actividades económicastextil, automóvil, fármacos, uno de los generadores del PIB de la India.

Al mismo tiempo como muchas ciudades en India, Hyderabad sufre de la polución, efluentes industriales no controladas, y esta confrontada a la deficiencia des sistema de alcantarillado. El rápido crecimiento de la ciudad, el aumento de los niveles de ingresos y la falta de un sistema de transporte público bueno han dado lugar a un enorme aumento en el número de vehículos privados que, como consecuencia, causan frecuentes atascos y altos niveles de contaminación en la ciudad.Combinando este conjunto de factores, las lluvias así producen efectos sistémicos perturbadores, como un ejemplo de de la vulnerabilidad urbana a la que me refiero ha menudo.

El nacimiento de un metro aéreo previsto para 2015 y la presencia del aeropuerto internacional mas moderno de India, muestra todas esas facetas diversas del que he llamada la “ciudad múltiple”. Hyderabad se prefigura para ser no solamente un Hub de tecnología en India, como le fue Bangalore hace 2 años sino un Hub mundial y esta es su ambición.

Muestra de esta vitalidad fue durante el congreso de METROPOLIS la realización del hackathon urbano en el cual tuve el honor de participar como jurado.  De manera ejemplar 300 equipos fueron constituidos para trabajar en proyectos en diferentes áreas temáticas. Durante el fin de semana anterior al congreso estos equipos produjeron realizaciones de una gran calidad, dando lugar a una pre selección de 30 equipos y la proclamación el lunes 6 de octubre de 5 finalistas, con un ganador de un nivel particularmente elevado con una contribución de una gran originalidad en el área de la Salud: Doc’InBox.

carlos-moreno-alfonso-govela

Foro Tikal : XVème Rencontre latino-américaine des Villes Digitales

Ces deux dernières semaines, j’ai eu l’opportunité de participer à plusieurs événements qui démontrent, d’une part, le dynamisme de la communauté de la ville, et, d’autre part, la réalité d’une nouvelle ère de changement dans notre monde globalisé, au sein duquel le centre de la vie se trouve bel et bien dans les villes.

Les 2 et 3 octobre derniers, j’étais ainsi à Malaga, aux côtés des acteurs de la ville de cette partie du monde, pour la Rencontre Latino-américaine de Villes Digitales, afin de réfléchir à l’impact des révolutions technologiques sur nos vies, notamment la révolution numérique. J’ai trouvé particulièrement intéressant que cette rencontre ait lieu de manière simultanée et dans le même lieu que le Forum Espagnol “Greencities et Developpement Durable”. L’hybridation, dont je parle souvent dans mes chroniques, s’incarne concrètement dans ce type de convergence. Car il ne s’agit pas seulement d’étudier la manière dont la technologie, l’hyper-connectivité et ses développements accélérés transforment nos vies. Il s’agit d’aller plus loin et de donner un corps et une présence transversale à ces développements dans toutes les dimensions de notre quotidien : sociale, économique, culturelle, environnementale. Ces quatre dimensions, auxquelles il convient d’ajouter une cinquième, la résilience de la ville, constituent en effet selon moi les 5 axes de travail essentiels de notre démarche.

La XVème Rencontre Latino-américaine de Villes Digitales, organisée par l’AHCIET (Association Latino-américaine des Centres de recherche et des Entreprises de Télécommunications) a été un grand succès. Je profite de ce billet pour remercier les organisateurs de leur invitation et du chaleureux accueil qui m’a été réservé. Pendant deux jours, 60 villes de 18 pays et 242 experts ont participé à des réflexions et des débats sur l’impact du numérique dans les espaces urbains et dans nos vies. Rappelons que la communauté ibéro-américaine, fort dynamique, représente aujourd’hui près de 600 millions d’habitants, soit 9 % de la population mondiale.

Le Forum Greencities et Développement Durable a réuni quant à lui 60 municipalités de 18 pays pour débattre d’un sujet essentiel : comment construire un avenir harmonieux entre la vie urbaine, les ressources énergétiques, l’intelligence urbaine et sociale et les apports de la technologie comme source de développement et de création de nouveaux usages et services citadins. Ce fut pour moi un grand honneur de participer, aux côtés du Maire de Malaga, à la séance d’ouverture de ce Forum.

TEDx Palma de Majorque : créons le futur !

En quittant Malaga, et avant de me rendre à Hyderabad, j’ai participé le samedi 4 octobre au TEDx de Palma de Majorque “Creando el Futuro“. Ce fut pour moi l’occasion de faire part, aux côtés de brillants collègues de la communauté scientifique espagnole, de ma vision de la Smart City Humaine à un public venu en nombre et motivé – le tout dans un format particulier que je trouve très intéressant.

Nous avons pu démontrer, grâce à la présence de spécialistes de domaines très divers (anthropologie, physique, sciences de l’éducation, santé, culture, art urbain, sciences sociales, et, par vidéo, bio- mécanique) que la transversalité apporte à nos réflexions une dimension essentielle pour comprendre notre monde dans toute sa complexité. Au-delà de l’apport de chaque spécialiste, ce qui importe, me semble-t-il, c’est le croisement des disciplines et les interdépendances qui se créent entre elles, ouvrant et transformant ainsi les esprits. Autrement dit : le tout vaut plus que la somme des parties ! L’axiomatique de la complexité nous démontre une fois de plus sa pertinence…

Ecoutez mon intervention lors de la conférence TEDx à partir de 20’15 :

***

Fue un difícil pero muy grato trabajo para nuestro jurado presidido por el amigo y colega Alfonso Govela de UN – HABITAT. Un gran placer de ver el dinamismo, compromiso y calidad del trabajo de estos jóvenes, muestra concreta de esta ciudad viva por la que mi compromiso es indefectible.

Terminando esta sucesión de eventos, estaré regresando en pocos a Paris, antes de emprender un nuevo viaje esta vez del otra lado del mundo, en los otros dos continentes emergentes en África donde estaré a finales de octubre para la Conferencia mundial Ciudades y Puertos “Smart Port City” en Durban, donde estaré haciendo el keynote de apertura y luego en América Latina.

Estas otras citas, claro esta amigo lector, las estaré compartiendo desde esta columna.

 

Hasta la semana próxima

 

Carlos Moreno

Carlos Moreno